Groupe minoritaire : Ensemble à Marcilly

Article paru dans le bulletin municipal d’Octobre 2022

Accès aux soins à Marcilly

L’accès aux soins est un droit. Nous sommes en région Centre, un territoire sinistré en matière de nombre de professionnels de santé par habitant et notamment de médecins. Nous le vivons tous les jours à Marcilly depuis le départ de notre médecin. Avec la faculté de médecine qui se crée à Orléans, l’objectif est de presque doubler le nombre de médecins formés en région en 4 ans. Mais pour rattraper ce lourd déficit, il faudra de nombreuses années !

Mais y a-t-il des solutions plus immédiates ? Recruter un médecin est difficile ! Il faut être attractif. Proposer des avantages à l’installation et à la pratique : un lieu, un environnement professionnel, des facilités de fonctionnement, une qualité de vie. Nombreuses sont les communes qui proposent de telles conditions aux jeunes médecins, qui vont même les démarcher pendant leurs études.

Les collectivités territoriales sont très actives : la région CVL aide à la création de Maisons de Santé Pluridisciplinaires et Centres de santé, où notamment elle recrute des médecins salariés pour les répartir sur le territoire. Est-ce possible à Marcilly ? Marcilly comme de nombreuses communes du Loiret est en zone d’intervention prioritaire (ZIP) en termes de besoins de santé, le département aide les médecins libéraux à obtenir des aides financières substantielles à l’installation et même des bourses pour les étudiants. Profitons de ces solutions !

Quant à nous, nous recherchons des solutions pour que l’accès aux soins soit renouvelé et pérenne sur Marcilly. Il faut que toutes les solutions soient envisagées, sans en éliminer aucune ! Une maison médicale attractive et dimensionnée pour une population qui dépasse 2000 habitants, la commune en a les moyens.

Article paru dans le bulletin municipal de Juin 2022

La guerre en Ukraine rend encore plus urgente la transition énergétique que le réchauffement climatique impose. A l’argument écologique s’ajoute désormais l’argument sécuritaire, sans compter celui du pouvoir d’achat face à des coûts de l’énergie difficiles à maitriser.

Sur tous les territoires, nous pouvons œuvrer pour faciliter cette transition énergétique car il ne s’agit pas seulement de « sortir » des énergies fossiles mais aussi de relocaliser la production d’énergie.

La Région Centre-Val de Loire a pour objectif 100% d’énergie renouvelable à l’horizon 2050 pour devenir autonome et pour ce faire, mise sur le développement de l’énergie renouvelable citoyenne.

Qu’est-ce que l’énergie renouvelable citoyenne ?

Les projets d’énergie renouvelable citoyenne (solaire, méthanisation, …)  sont portés, financés et maîtrisés par des groupements de citoyens et de collectivités, dans l’intérêt de leur territoire.

Ils produisent à partir de ressources locales et génèrent des revenus supplémentaires.

Le ministère de la Transition écologique recense 269 projets d’énergie renouvelable citoyenne.

Depuis 2020, une dizaine de collectifs se sont constitués en Centre-Val de Loire avec une production de 23 690 MégaWattHeure par an, soit la consommation électrique de 27 000 personnes (hors chauffage et eau chaude).

Pour encourager les projets, le Conseil Régional a lancé le programme « 1 € Citoyen = 1€ Région » : pour 1 € investi par un citoyen, la Région investit 1 € dans la limite de 100 000 € par projet.

A quand un tel projet à Marcilly ?

Pourquoi ne pas installer des panneaux solaires sur la salle Chantaloup dans le cadre d’un projet citoyen et engager ainsi Marcilly dans la transition énergétique ?

Pour dialoguer avec nous ensemblemarcilly.canalblog.com